Joins de facade

intérieur / extérieur

Les joins à la chaux redonne une seconde jeunesse à votre maison en pierre. Voir notre reportage sur la maison de Servane et Yann.

Rénovation du patrimoine historique

Préserver des chefs d'oeuvres ancestraux

Sauvegarde du patrimoine français. Rénovation de façades, de remparts, d'édifices somptueux comme par exemple au mont Saint Michel.

Eco-Construction

faire du neuf, avec du vieux

Chanvre, paille, chaux, terre, autant de techniques et de matériaux qui tiennent la route !


Le métier de maçon

Ce métier ancestrale à traversé les âges sans trop de bouleversement jusqu'à l'apparission de techniques modernes qui ont permis la construction d'édifices toujours plus haut, toujours plus grands. Cependant avec un peu de recul, on s'appercoit que les techniques anciennes ont toujours beaucoup de qualités, de par leurs aspects écologiques par exemple et même technique (une maison ancienne "respire" mieux qu'une maison moderne).

Arnaud Feret l'a bien compris. Il en a fait son métier et vous propose ses services.

Prestations :

  • - Maçonnerie du bâti ancien (sous traitence possible)
  • - Joins, lissage, intérieur, extérieur
  • - Travaille en équipe avec des maçons de confiance
  • - Equipé (échafaudage, bétonnière, camion)

Ma région d'action

Basé en Bretagne, je travaille essentiellement sur des projets de la région. Mais je me déplace facilement sur de gros chantier ailleurs en France.

Je suis domicilié à Mernel, une commune située au sud-ouest du département de l'Ille et Vilaine.

Reportage photo

Arnaud Feret est intervenu sur le chantier d'un particulier souhaitant refaire 2 murs, un exposé est, l'autre au nord. La maison est une construction typique des maisons bretonnes, une longère.

Autrefois ce bâtiment abritait les animaux d'une ferme. Aujourd'hui de nombreux particulier amoureux de la belle pierre rénovent ces habitations.

Le projet ici est de jointé les murs de cette maison. Les anciens joins à la terre se faisait la malle, pour le bonheur des oiseaux et des insectes.

Arnaud à d'abord estimé le temps des travaux puis les matériaux; 800 litres de sables et 7 sacs de chaux seront nécessaire. Le propriétaire a souhaité participer aux travaux. 7 jours plus tards, les joins étaient fait. Le propriétaire était non seulement fier du résulat, mais en plus il avait appris à jointer à la chaux.

Comment faire des joins à la chaux ?

Si vous souhaitez vous initier aux joins à la chaux, Arnaud Feret vous propose ce petit tutorial.
Tout d'abord, choisissez un bon moment, prévoyez une marge si votre projet est en extérieur (conditions climatique). Il ne faut pas qu'il fasse trop chaud. Trop froid n'est pas bon non plus surtout si il gêle, ce serait une catastrophe pour vos joins. La fin de printemps et la fin d'été sont de bon moments pour faire vos travaux.
Préparez votre matériel. Bétonnière, échaffaudage. Disposez vos matériaux à des emplacements stratégique, le sable pas trop loin de la bétonnière, mais pas dans un passage de véhicule et pas trop près du chantier. La chaux doit être stockée au sec.
Bâcher le pied de vos murs. Cela protégera votre sol si il est sensible et surtout ce sera plus simple pour nettoyer.

Le sable

Pour faire des joins à la chaux, vous avez besoin de sable. Choisissez du sable d'un calibre de 0.4 (diamètre du grain) qui soit relativement clair. Si votre sable est foncé, la chaux étant blanche, votre sable va imposer sa couleur. Attention aussi à vos volumes, le sable étant souvent stocké dehors dans les magasins pros, il prend donc l'eau. Son poids peut donc varier du simple au double !

La chaux

Il existe différent type de chaux. Arnaud aime travailler avec la Saint Astier, chaux pure blanche NHL 3.5. Cette chaux possède des qualités remarquables. Elle donne un rendu esthétique parfait et possède des caractéristiques intéressantes tant dans sa robustesse que dans ses propriétés (plasticité, permabilité).

Les pigments

Il est possibles de colorer l'aspect finale du joins, après séchage, par l'ajout de pigments naturels. Dans l'exemple ci dessus, il n'y avait pas de pigment, les joins ont une couleur proche du blanc. (C'est le sable qui va le colorer au final)

Le mélange

Pour un mélange résistant, une dose de chaux pour 3 doses de sable. Certains varient, 1 pour 4, voir même 1 pour 5, mais le mélange sera moins résistant. L'important est de respecter cette proportion tout au long des travaux, ceci pourrait altérer l'aspect visuel si le dosage n'est pas bon. L'utilisation d'une bétonnière est recommandé si vous avez une grande surface. Il faut maintenant ajouter de l'eau à votre mélange, sans se précipiter, car un mélange trop liquide sera difficile à appliquer sur le mur. Pour une bonne consistance, prennez un échantillon dans la bétonnière, malaxer le dans la main pour vous faire une idée, puis lancer le sur le rebord intérieur de la bétonnière en rotation. Si votre boule reste collée sur un tour complet, vous avez un bon mélange qui tiendra. D'ailleurs à ce stade on appelle ce mélange de la colle dans le jargon...

L'application

Avant d'enduire votre mur de ce mélange, il faut bien laver votre surface. Allez y franco avec votre karcher. Si votre mur est pas sale, humidifiez le avec un tuyaux d'arrosage, ou si vous êtes à l'intérieur avec un pulvérisateur de jardin. Mouillez bien votre mur.
Pour le reste, il faut boucher les trous ! Si le trou est trop grand, il faut maçonner avec une ou plusieurs pierre. Utilisez un outil à main que l'on nomme "une langue de chat". Il vous permettra de lisser votre joins plus facilement.
Soyez propre au possible avec les pierres, la chaux va laisser des traces blanches qu'il faudra laver plus tard. Evitez donc d'en mettre partout !

Le séchage/brossage

Il faut attendre que le mur sêche en surface. La c'est une question d'oeil et de toucher. Un mur peut mettre quelques heures à quelques jours pour sécher, même en surface.
Testez l'accroche de votre mur à l'aide d'une brosse métallique. Si le brossage est dur, c'est qu'il est un peu tard pour brosser (forcer un peu), si au contraire c'est mou et qu'il vous reste beaucoup de sable dans votre brosse métalique, c'est que vos joins ne sont pas sec. Attendez alors quelques heures et surveillez de temps en temps.
Vous allez vous rendre compte que les restes de colles tombés au sol et les résiduts du brossage représentent une sacré quantité de matière. On estime à 30% les pertes. Vous pouvez ré-utiliser ces pertes dans de futures maçonnerie, mais pas dans vos joins.

La finition

Si vous voulez un super rendu, brosser les pierres pour nettoyer d'éventuels restes de chaux, puis laver les au vinaigre blanc. Nettoyez deux ou trois fois. Il existe d'autre technique plus chimique, à voir avec votre maçon.
Profitez en pour reboucher d'éventuel petits trous avec un peu de colle, ou des restes de colles tombées puis re-humidifier. Laver à l'éponge mouillée délicatement. On y verra que du feu !